Bild_Beschwerden
Accueil Problèmes Vertiges / étourdissements
Imprimer Envoyer

Vertiges, étourdissements, pertes d'équilibre, tête qui tourne, confusion et évanouissements improvisés

Schwindel Gleichgewichtstörungen

Le colonne cervicale haute est le siège de la plupart des propriocepteurs constitués de terminaisons nerveuses en mesure de percevoir l'orientation du corps dans l'espace; leur altération compromet donc l'équilibre; avec les yeux et le système vestibulaire (organe de l'équilibre), les propriocepteurs permettent au corps de maintenir une position stable et sûre dans l'espace environnant. En cas d' altération de l'équilibre, on a une perception erronée du mouvement de l'environnement autour de nous.

Le mécanisme responsable de l'équilibre est très dynamique. En effet, de nombreux stimulus sensoriels et informations sont recueillis et élaborés en même temps, pour ensuite créer et envoyer à la musculature les relatives impulsions nécessaires pour maintenir le corps en équilibre. Ces impulsions vont ensuite s'ajouter à celles qui déterminent les mouvements volontaires.

La stabilité et la relative sensation d'équilibre sont le résultat d'un équilibre précis des forces. Si ces forces ne sont pas activées de façon synchronisée et coordonnée, des décompensations se créent provoquant une sensation d'instabilité, de tournis, de vertiges, jusqu'à arriver, dans des cas extrêmes, au manque total d'orientation dans l'espace (évanouissement). Pourquoi tout ceci se produit-il?

Le mécanisme très complexe qui détermine l'équilibre et, qui aujourd'hui encore n'a pu être entièrement compris, est constitué d'une corrélation très dynamique de multiples signaux. Si pour une raison ou une autre, ces signaux n'arrivent pas à destination de façon synchronisée et coordonnée pour être élaborés par le "cerveau", celui-ci n'est pas en mesure de fournir la réponse neurologique correcte permettant de maintenir en équilibre tout l'appareil musculaire et donc tout le corps.

Pour offrir un exemple facilement compréhensible, nous pouvons comparer l'équilibre du corps au fonctionnement d'un navigateur GPS que tout le monde connaît: l'emplacement du propre navigateur GPS sur le globe terrestre est déterminé en calculant la distance relative d'au moins 3 satellites.GPS System

Si le récepteur satellitaire reçoit le signal GPS de différents satellites simultanément, la position est alors calculée et indiquée de façon précise; si au contraire, pour quelque raison que ce soit, le signal de la plupart des satellites n'est pas correct, la navigation est incertaine jusqu'au moment où, en perdant la connexion avec tous les satellite, le navigateur GPS ne reconnaît plus l'endroit où il se trouve! Cette situation équivaut à l'évanouissement dans le corps humain.

 

Examens médicaux pour vertiges, tête qui tourne et problèmes d'équilibre

Drehschwindel Gleichgewichtstörungen

Lorsqu' un patient souffre de vertiges, de tournis ou de pertes d'équilibre, il est possible de le soumettre à différents examens médicaux. Avant tout mesurer la pression sanguine: si elle est normale, une visite chez un spécialiste de la gorge et des oreilles s'impose, et ceci parce-que l'organe de l'équilibre est lié à l'oreille interne et que, par conséquent, une inflammation de cette zone peut avoir des répercussions négatives sur l'équilibre.

Souvent le problème de l'équilibre peut être dû à un déplacement des otolithes, "pierres d'oreille" qui se trouvent à l'intérieur du système auditif et pouvant être repositionnés par des manipulations appropriées.

Si toutes ces visites ne donnent aucun résultat, le patient est envoyé chez un spécialiste des yeux pour un examen supplémentaire, puisque l'œil joue un rôle fondamental dans le domaine de l'équilibre.

Si cette visite devait également résulter négative, le patient devra passer une IRM afin de déceler la présence d'éventuelle tumeurs ou modifications au cerveau. Si ce dernier examen ne devait pas donner de résultat, le médecin déclarera le patient comme structurellement sain.

Le patient se verra prescrire un traitement pharmacologique qui, bien qu'il puisse parfois donner des résultats, au début du moins, finira dans la plupart des cas par se traduire par la phrase habituelle: le patient doit apprendre à vivre avec ses vertiges, ses tournis ou sa perte d'équilibre!

Chez certains sujets, le problème devient tellement persistant que le patient, en plus des vertiges et de la sensation d'insécurité dans les mouvements, devient également émotionnellement instable, le contraignant à se retirer de la vie sociale et souvent à abandonner son travail, surtout s'il s'agit d'un travail où l'équilibre joue un rôle important.

Comment se fait-il qu'en l'absence de causes organiques apparentes, les vertiges ou la perte d'équilibre sont quand même présents?

Dans ces cas-là, la cause des vertiges ou des tournis est souvent injustement attribuée à la psyché, même si en réalité la psyché n'y est pour rien! D'où viennent alors les vertiges et la sensation d'insécurité ou de tête cotonneuse?

 

Une explication alternative pour les vertiges et les tournis

Schwindel Gleichgewichtstörungen

Comme expliqué précédemment, la fonction de l'équilibre est très dynamique et complexe et demande de nombreuses informations à analyser simultanément. Si les signaux et les informations nécessaires arrivent en retard ou n'arrivent pas du tout, "le cerveau", tout comme une calculatrice, effectue des opérations au résultat erroné puisque les facteurs nécessaires au calcul manquent ou sont incorrects.

NB: la "calculatrice" n'est pas cassée; ce sont simplement les facteurs/les nombres qui entrent dans le calcul qui sont erronés! Et ça la calculatrice ne peut pas le savoir!

La vertèbre Atlas, tout comme la mandibule en partie, si elle est déviée par rapport à sa position idéale, joue un rôle primaire dans l'apparition de problèmes d'équilibre, comme les vertiges qui ne sont pas dus à des causes pathogènes.

L'Atlas est en effet situé très près de l'organe de l'équilibre comme le sont les condyles de la mandibule. Comme nous l'avons déjà expliqué auparavant, un désalignement de l'Atlas provoque une pression sur différents nerfs et sur les vaisseaux sanguins qui transitent à proximité de la première vertèbre cervicale. Outre la pression des vaisseaux, les personnes souffrant de vertiges et de tournis, présentent également une contracture extrême de la musculature cervicale ou des épaules.

Qu'arrive-t-il aux 80% des propriocepteurs de l'équilibre qui se trouvent exactement dans la zone contractée?

Les contractures musculaires en question sont souvent la conséquence directe d'un Atlas désaligné mais peuvent être favorisées par un état émotif et anxieux et surtout par le stress. Les vertiges et les tournis disparaissent parfois immédiatement après le traitement pour la correction de la première vertèbre, grâce également au massage très méticuleux de la musculature environnante effectué au cours de la séance ATLANTOtec®.Dans d'autres cas en revanche, les vertiges et les tournis disparaissent ou s'atténuent au fil du temps, une fois terminé le processus de régénération au cours duquel le corps effectue les régulations nécessaires.

Des patients auxquels avait été diagnostiqué la maladie de Ménière, se sont rendu compte après le traitement ATLANTOtec® que leurs problèmes n'étaient pas dus à un "syndrome étrange", mais simplement au déséquilibre provoqué par un Atlas désaligné, déséquilibre promptement résolu après le réalignement!

Si en présence de vertiges, de tournis ou de pertes d'équilibre, aucune cause organique n'est décelée, le réalignement de l'Atlas peut être considéré comme un traitement efficace pour résoudre définitivement ce type de problème ainsi que dans le cas d'une démarche incertaine, d'une sensation de tête cotonneuse et de problèmes d'équilibre en général.

L'expérience démontre également, comment les personnes qui parfois, même sans aucun motif apparent, manifestent des étourdissements ou des évanouissements improvisés, surtout en penchant le cou en arrière, n'ont plus eu d'expérience de ce genre après le traitement ATLANTOtec®.

Ce résultat est à attribuer presque certainement à la libération de l'artère vertébrale de la compression anormale à laquelle elle était soumise par l'anneau de l'Atlas, en bougeant le cou en arrière.

 

 

 

facebook-banner-fr

 

 
TwitterGoogle

 

rot